François Muller
Guide-conférencier | Interprète français-allemand

Neustadt La guerre franco-prussienne de 1870 a réellement changé le devenir de la ville de Strasbourg : d’abord par les destructions lors du siège de la ville, qui a duré six semaines, ensuite par la politique d’urbanisme menée par les nouvelles autorités allemandes.

Entre 1871 et 1918, c’est toute une nouvelle ville qui se construit au nord de la Grande Île. Près de 10000 nouveaux bâtiments vont composer cette nouvelle ville – la Neustadt – et la superficie de Strasbourg va ainsi tripler.

L’architecture monumentale, caractérisée par la reprise des styles anciens, et un dessin urbain aéré par de larges avenues, des parcs et des jardins, vont dessiner un ensemble urbain remarquable d’homogénité. Notons également la modernité de cette Neustadt, où les appartements bénéficiaient déjà du confort de l’électricité, le gaz de ville, l’eau courante, le tout-à-l’égout !

Vitrine politique du second Reich, capitale de l’Alsace-Lorraine, Strasbourg accueille les administrations, l’université, et offre à l’Empereur une résidence pour ses visites : le Palais impérial (photo) aujourd’hui appelé Palais du Rhin (bien que superbement restauré, il ne se visite pas, hélas).

La visite du quartier allemand de Strasbourg , mis en regard de la vieille ville, permet de mieux cerner  l’histoire contemporaine, jusqu’à l’absurdité des conflits meurtriers des deux dernières guerres mondiales ! Le monument au mort érigé place de la République (ancienne Place de l’Empereur) en témoigne.

Le dossier de classement de ce quartier au Patrimoine mondial de l'UNESCO est en cours et devrait aboutir pour 2015 ou 2016 : cela prouve toute l’importance de ce patrimoine et tout l’intérêt à le découvrir !