François Muller
Guide-conférencier | Interprète français-allemand

Route des vins La route des Vins d’Alsace parcourt toute la région sur près de  200 km : du nord (Wissembourg, Cleebourg puis Marlenheim) jusqu’au sud (Thann). En se promenant le long des collines sous-vosgiennes, elle nous invite à la découverte des villages fleuris typiques, des maisons à colombages regroupées autour des clochers, et des paysages de vignobles. 119 communes sont traversées par la route du vin d’Alsace. Mais pour une promenade d’une journée, on s’en tiendra à un parcours d’une dizaines de villages, soit du côté de Colmar avec Riquewihr et Kaysersberg, soit autour de Sélestat et le Haut-Koenigsbourg, soit autour d’Obernai avant de grimper au Mont-Sainte-Odile.

 

La route des vins aux alentours de Colmar (1 journée)

Ammerschwihr est surtout célèbre pour son grand cru appelé Kaefferkopf, du nom de la colline qui accueille ce vignoble d’exception. Les vestiges de la Renaissance (XVIème siècle) dont la Tour des Fripons, la Tour des Bourgeois, la Fontaine de l’Homme sauvage et les vestiges de l’Hôtel de Ville (détruit lors des bombardements de décembre 1944) composent un beau patrimoine qui nous plonge aux temps du Saint-Empire.

Kaysersberg : à partir du parking bus, on rejoint en quelques pas l’Hôtel de Ville et la rue principale ; en remontant la rue, les maisons renaissance nous offrent un dépaysement total ; l’église paroissiale avec son porche et sa nef de style roman (XIIIème siècle), abrite le retable de Jean Bongard (1518). Le pont fortifié (XV-XVI e siècle) et sa chapelle de l’Oberhof (XI e siècle), dominés par les ruines du château, font partie des vues les plus typiques et célèbres d’Alsace. En ressortant au haut du village, le Musée Albert Schweitzer installé dans l’ancien presbytère et Temple, rappelle l’action de ce grand pasteur, théologien, philosophe, musicien et médecin, né ici en 1875. Albert Schweitzer a reçu le Prix Nobel de la Paix en 1952. Le long du fossé des remparts, on rejoint facilement le parking.

Kientzheim, petite bourgade fortifiée, s’enorgueillit d’être le berceau du fameux pinot gris d’Alsace.  La confrérie des viticulteurs, « Confrérie Saint-Etienne », a son siège au château de Schwendi (2e moitié du XVIe siècle) : on y accède en passant la Porte Basse (XIVe siècle) dite La porte du Lalli, nom du masque grimaçant qui surmonte la porte. Le Lalli tirait sa langue métallique aux agresseurs et indésirables. Le château abrite également le Musée du Vin d’Alsace.

Riquewihr est certainement le plus célèbre village d'Alsace ! En fait, « ville », profitant d’un statut particulier ! La ville de Riquewihr blottie à l'entrée d'un vallon boisé, est protégée par le Schoenenberg contre les vents du nord ; Riquewihr surplombe légèrement la plaine d'Alsace et nous offre ainsi une vue magnifique sur la vallée du Rhin, depuis les Alpes jusqu'aux abords de Sélestat.  Bénéficiant d’un climat doux favorable à la culture de la vigne, les coteaux alentours au sol lourd et aux versants raides, offrent des conditions idéales à la production du vin ! La ville de Riquewihr a su garder ses ruelles et ses maisons d'autrefois : en effet, située à l’écart des voies de communication, elle a échappée aux batailles et destructions des guerres ! En visitant Riquewihr, un arrêt dans une cave s’impose !